Image Alt

Entretien en équipement motorisé

Mécanique automobile  

17 mois de formation  (1 800 h)

Répare des véhicule , les entretien et en assure la maintenance . Requiert  des connaissances techniques en mécanique, en hydraulique, en électricité, en pneumatique et en informatique.

Qualités requises
Une bonne forme physique est essentielle à l’exercice du métier de mécanicien(ne) automobile. L’habileté manuelle, l’autonomie et le sens de l’observation sont également des qualités requises. La rigueur, la minutie, la capacité d’analyse et de diagnostic sont également nécessaires au mécanicien ou à la mécanicienne automobile, car la moindre erreur peut avoir de lourdes conséquences sur la sécurité des clients.

Perspectives d’emploi
Les mécaniciens ou mécaniciennes automobiles sont appelé(e)s à travailler dans des garages indépendants, chez des concessionnaires ou des fabricants automobiles, pour des agences de location de véhicules, des entreprises de recyclage de pièces ou dans toute entreprise possédant un parc de véhicules.Avec quelques années d’expérience, il ou elle pourra accéder à des postes de contremaître d’atelier, de gérant(e) de service, de conseiller ou de conseillère technique ou de vérificateur ou de vérificatrice pour les compagnies d’assurance. Le mécanicien ou la mécanicienne qui se dote de connaissances en commerce pourrait également se lancer en affaires.

Mécanique de véhicules lourds routiers

17 mois de formation (1800 heures)

Le mécanicien ou la mécanicienne de véhicules lourds routiers est habilité(e) à travailler sur des pièces imposantes. Il ou elle entretient, répare ou remplace les pièces défectueuses et procède aux différents réglages. Il ou elle doit ensuite effectuer les essais nécessaires afin d’assurer un fonctionnement adéquat. Les véhicules lourds routiers d’aujourd’hui sont composés de plusieurs technologies. C’est pourquoi le mécanicien ou la mécanicienne en véhicules lourds doit maîtriser la mécanique, l’hydraulique, la pneumatique, l’électricité, l’électronique et la soudure de base.

Qualités requises
Sens de l’observation, esprit d’analyse, curiosité, mémoire, discernement et ingéniosité. La dextérité manuelle, la capacité à résoudre des problèmes et l’autonomie constituent également des atouts majeurs.

Perspectives d’emploi
Concessionnaires de véhicules lourds, compagnies de transport, garages indépendants, municipalités, entreprises de location et nombreuses entreprises industrielles, commerciales ou agricoles. Selon son expérience, le mécanicien ou la mécanicienne de véhicules lourds routiers peut éventuellement devenir chef d’équipe, chef d’atelier, responsable de parcs de véhicules industriels ou responsable des achats et du service après-vente. Le ou la mécanicien(ne) qui se dote de connaissances en commerce pourrait également se lancer en affaires.

Mécanique de véhicules légers

17 mois de formation ( 1 800 h )

Assure la maintenance et la réparation des pièces mécaniques, électriques, hydrauliques et informatiques défectueuses pour les véhicules tout terrain, les motoneiges, les moteurs hors-bord et les motocyclettes. Le mécanicien ou la mécanicienne de véhicules légers  identifie les problèmes et diagnostique l’origine des pannes. Il ou elle se charge de remettre en état les éléments endommagés ou de les changer.

Qualités requises
Bonne dextérité manuelle, un sens de l’observation aiguisé, une curiosité, une patience et une autonomie développées sont des qualités appréciables chez un(e) mécanicien(ne) de véhicules légers. Il ou elle devra également faire preuve de polyvalence, de précision et de professionnalisme car la sécurité des clients dépend de la qualité de son travail.

Perspectives d’emploi
Les mécaniciens ou mécaniciennes de véhicules légers travaillent pour des concessionnaires de véhicules récréatifs, des centres de location d’équipements, des entreprises indépendantes de services, des pourvoiries et des entreprises qui utilisent des véhicules légers et des outillages mécaniques.Avec quelques années d’expérience, il ou elle pourra accéder à des postes de contremaître d’atelier, de gérant(e) de service ou de conseiller ou de conseillère technique. Le mécanicien ou la mécanicienne qui se dote de connaissances en commerce pourrait également se lancer en affaires.

Carrosserie

11 mois de formation  (1 590 h)

Le ou la carrossier(ère) travaille le métal comme le plastique et peint les éléments de carrosserie à remplacer. Après son travail, le véhicule accidenté respecte à nouveau les normes du manufacturier.

Qualités requises
Doit être passionné(e) et  avoir beaucoup d’attrait pour l’esthétique automobile. Le carrossier ou la carrossière doit avoir le souci du travail soigné, être minutieux(se) et avoir à cœur le travail sécuritaire. La patience, la persévérance et la curiosité sont des qualités également utiles dans la pratique de ce métier qui évolue au fur et à mesure de l’arrivée sur le marché de nouveaux modèles de véhicules.

Perspectives d’emploi
Le ou la carrossier(ère) peut travailler dans des garages proposant des services de mécanique générale, dans les entreprises spécialisées en carrosserie ou dans les ateliers de constructeurs automobiles. En fonction de ses compétences, de son expérience et du type d’entreprise, le ou la carrossier(ère) peut devenir contremaître, chef d’atelier, chef d’équipe ou responsable de la clientèle. Il ou elle peut aussi travailler à son propre compte.

Conseils techniques en entretien et en réparation de véhicules

11 mois de formation (930 h)

Le ou la  conseiller(ère) technique accueille les clients, répond à leurs besoins et vulgarise les informations relatives aux réparations ou aux modifications à réaliser sur leur véhicule. Il ou elle assure la bonne compréhension du travail à exécuter et la communication entre les clients et les mécaniciens. Le ou la conseiller(ère) technique assumera également des tâches administratives comme la planification du travail d’atelier et le suivi du service après-vente auprès de la clientèle.

Qualités requises
Apprécier le contact avec les gens et est très à l’aise avec les différentes techniques de communication. Capacité de travailler sur des systèmes informatiques et  facilité à travailler avec des chiffres. Un bon sens de l’organisation et de la planification ainsi qu’une facilité à vulgariser les informations constituent des atouts majeurs.

Perspectives d’emploi
Selon l’entreprise et l’expérience, le ou la conseiller(ère) technique à la clientèle pourra accéder à des postes de relationniste auprès de la clientèle, de gérant(e) d’atelier, de superviseur(e) et de responsable des achats. Le ou la conseiller(ère) technique pourra travailler pour les concessionnaires automobiles, de véhicules lourds ou de véhicules légers, pour des chaînes de magasins de détail, pour des ateliers mécaniques indépendants et plusieurs autres.

Conseils et vente de pièces d’équipement motorisé

8 mois de formation (1 095 h)

Le ou la conseiller(ère) à la vente de pièces d’équipement motorisé guide les clients sur l’achat et l’installation de pièces mécaniques et d’accessoires de toutes sortes et d’outillage divers, incluant les équipements d’atelier. Selon l’entreprise où il ou elle œuvre, il ou elle peut également être responsable des achats et du contrôle de la marchandise. Par son travail, il ou elle assure la stabilité financière de l’entreprise et contribue largement à la satisfaction de la clientèle en établissant des contacts privilégiés avec cette dernière.

Qualités requises
Communiquer correctement avec les clients, avoir une bonne mémoire, aimer le contact avec le public, être à l’aise avec l’informatique, faire preuve de logique et être polyvalent. Une bonne connaissance des chiffres et de la comptabilité est également utile.

Perspectives d’emploi
Le ou la conseiller(ère) à la vente de pièces d’équipement motorisé est appelé(e) à travailler dans les commerces de détail, chez les grossistes, dans des usines de fabrication de pièces, chez des concessionnaires automobiles, des entreprises de transport et pour de nombreuses entreprises industrielles, commerciales et agricoles. Avec de l’expérience et selon le type d’entreprise, le conseiller ou la conseiller(ère) à la vente de pièces d’équipement motorisé pourra devenir aide-gérant(e), gérant(e), représentant(e) sur la route, superviseur(e) et responsable des achats. Avec des connaissances en commerce, il ou elle pourra éventuellement fonder sa propre entreprise